Un petit Quizz pour aborder le sujet :

Selon vous, un usage trop intensif des écrans représente-t-il un danger ?

  1. C'est trop nouveau. Il faut voir comment ça évolue.
  2. Encore un alarmisme fondé sur la peur.
  3. Pour les petits c'est sûr. Pour les plus grands c'est inquiétant.
  4. Si c'était dangereux, il n'y aurait pas de tablettes à l'école.

Les jeunes sont-ils conscients des risques liés aux réseaux sociaux ?

  1. La plupart n'ont pas conscience des risques d'en abuser.
  2. C'est les parents qui en sont conscients, pas les jeunes.
  3. Une majorité de jeunes est consciente des risques.
  4. Une partie des jeunes doit s'en douter.

D'après vous, peut-on parler d'addiction à propos des jeux vidéo ?

  1. L'O.M.S vient de le décider
  2. Il ne faut pas exagérer. Ce ne sont que des jeux.
  3. Les addictologues le refusent catégoriquement. 
  4. Vu le temps que les jeunes y passent, c'est possible.

Que doit-on penser du contrôle parental sur les appareils connectés ?

  1. Trop compliqué à mettre en place.
  2. Un gadget de fabricants.
  3. La première sécurité utile à tous les foyers.
  4. La possibilité de limiter l'accès à certains sites.

Quel est le meilleur endroit pour un ou des poste(s) de télévision ?

  1. Salon + toutes les chambres.
  2. Cuisine et/ou le salon + chambre des parents
  3. Une pièce réservée ou un endroit contrôlé.
  4. Partout où on a envie de la regarder.

D'après vous, pourquoi les enfants ne supportent-ils plus l'attente et/ou la frustration ?

  1. On ne les prépare plus à ça.
  2. C'est nul d'attendre et c'est triste le manque.
  3. Ils sont habitués à tout avoir tout de suite.
  4. Ils sont jeunes, c'est normal.

Un livre à paraître aux Editions DANGLES :

L’usage intensif des smartphones par les enfants préoccupe les parents. Le plus fabuleux système de communication jamais mis à disposition de l’homme conduit à l’isolement et au stress. Un constat s’impose : les échanges et les partages diminuent, la parentalité devient parfois difficile.

Les écrans font écran. Un déséquilibre s’installe en faveur du numérique et du virtuel au détriment de l’harmonie avec soi, les autres et la vie.

Ce livre est destiné aux parents (et grands-parents) qui souhaitent défendre leur territoire et leur rôle, que grignote chaque jour un peu plus le numérique. Et, bonne nouvelle, les ressources ne manquent pas.

Ce livre en propose  en nombre, pouvant convenir à toutes sortes parents :

- Des ressources pour comprendre. Les écrans et ce qui se trame derrière eux. L’ignorance de cet aspect du virtuel conduit à exposer les enfants et les jeunes à des dangers bien réels.

- Des ressources pour évaluer la situation. Prendre des points de repères, se fixer des objectifs.

- Des ressources pour agir avec efficacité. Et les actions proposées dans ce livre couvrent de nombreux domaines qui interagissent entre eux : le contexte numérique du foyer, les modes éducatifs, les usages personnels des écrans par les parents et les émotions qui viennent souffler la tempête dans les relations.

Ce livre se veut une compilation d'informations et des apports originaux pour comprendre, évaluer et agir avec efficacité quand on est parents ou grands-parents et que l'on veut garder ou reprendre le contrôle des écrans à la maison.

 

Il comprend :

  • Un panorama de l’envers des écrans avec ses techniques, ses intérêts, ses dommages collatéraux. Trois questionnaires d’évaluation pour faire le point et se fixer des objectifs concrets.
  • Plus de 130 suggestions d’actions concrètes à mettre en place selon les objectifs des parents.
  • Des pistes de réflexion sur les fondamentaux de la parentalité : la recherche de l’équilibre entre amour et autorité.
  • Des apports originaux sur la place centrale que jouent les émotions.