Que doit-on penser du contrôle parental sur les appareils connectés ?

 

 

C'est la réponse 3 la plus pertinente.

 

Commentaire :

 Bien que 75 à 80% des parents se disent préoccupés par la surexposition de leur progéniture à des contenus inadaptés d’ordre sexuel, violent et sémantique, beaucoup de parents connaissent mal les programmes regardés par leurs enfants, ne connaissent pas bien le contenu des jeux vidéo, ne suivent pas l’activité Internet de leurs jeunes.

 

Nombre de parents n’imaginent pas laisser entrer dans leur foyer des objets dangereux ou contraires à leurs valeurs et leurs choix de vie. Les parents sont responsables de ce qui se trouve sous leur toit. Ce n’est pas parce qu’il a 19 ans, qu’il est « majeur et vacciné » qu’il serait normal d’autoriser la détention ou la consommation de stupéfiants par un jeune au sein du foyer. Ou de stocker des armes, des supports d’incitation à la haine, au racisme ou à la violence.

Avec le numérique, une porte demeure grande ouverte si aucun contrôle n'est installé. Et la confiance que l'on peut accorder aux enfants et aux jeunes n'exclut pas les mesures de sécurité.

 

Il existe de nombreux moyens permettant aux parents d’exercer un contrôle et/ou une surveillance des activités connectées de leurs enfants :

  • Les fournisseurs d’accès Internet proposent un contrôle parental pour l’ordinateur de la maison qui permet de choisir des profils, limiter les accès à des sites et à des jeux, ainsi que fixer des limites de temps d’utilisation.
  • En créant des comptes utilisateurs pour chaque membre de la famille, il devient assez facile de moduler le niveau de sécurité et de contrôle parental en fonction des enfants.
  • Une solution comme Freedom (gratuite) permet de bloquer l’accès à des sites et des Apps sur plusieurs appareils. Et sa version payante permet d’effectuer des programmations à l’avance.
  • Chez tous les opérateurs, il est possible de choisir des forfaits bloqués (et non illimités) qui permettent d’encadrer la consommation d’Internet et de réseaux sociaux. 

Et de nombreuses autres possibilités sont détaillées dans l'ouvrage "Garder le contrôle des écrans".

 

 Retour